A propos d’un excés de situations de stress positif

David Servan-Schreiber qui vient de nous quitter cet été, nous a laissé avant de partir un écrit remarquable  (on peut se dire au revoir plusieurs fois – Editions Robert Laffont 2011) qu’il est bon de conseiller à toute personne en reflexion et en recherche, .

Voici quelques passages tirés du chapitre « l’ordre des priorités » et où il est question du stress positif :

 » J’avais découvert, en écrivant mes livres, qu’il existait une variété fascinante de stress, bénéfique tant pour l’esprit que pour le corps, et qui nous pousse à nous dépasser. Grâce à elle, nous découvrons des ressources insoupçonnées au fon de nous mêmes et réussissons à repousser nos limites. des études ont montré que des périodes brèves de stress positif pouvaient renforcer le système immunitaire………Si le stress positif est sans conteste un des grands moteurs de la puissance vitale, je pense aujourd’hui qu’il agit parfois comme une drogue sur le psychisme. On peut devenir accro au stress positif, on peut vouloir augmenter les doses, on peut souffrir du manque, et surtout perdre le sens de la mesure……A la lueur de ma dure expérience, je suis tenté de mettre quant à moi l’accent en premier sur l’absolue nécessité de trouver la sérénité intérieure, et de la préserver, notamment à l’aide de la méditation, des exercices de cohérence cardiaque et surtout d’un équilibre de vie qui réduise au maximum les sources du stress…. »

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s