La méditation à l’école.

L’INREES vient de mettre en ligne un article qui traite de la méditation à l’école.

Cet article réalisé par Audrey Mouge présente un accompagnement d’équipe pédagogique que je forme à l’exploitation des outils de la pleine conscience dans le but d’aider les élèves à être plus présents dans le temps de classe.

Le lien avec l’article :

http://www.inrees.com/articles/Mediter-a-l-ecole/

Advertisements

8 réponses à “La méditation à l’école.

  1. Marie-Pascale SCHABAILLIE

    Bonsoir Monsieur,

    J’adhère tout à fait à votre façon de voir les choses. J’enseigne en classe maternelle.

    Moi-même partiquant la sophrologie, je retrouve cette démarche de se centrer sur soi, d’intérioriser, d’être à l’écoute de son corps et de ses ressentis…

    Accepter-vous de donner plus de précision quant aux gestes pratiques auprès des élèves – au début des cours -dont vous parlez dans votre article. comme vous en parliez dans un mail précédent dans une démarche auprès d’enseignants d’un autre établissement il me semble. Merci beaucoup.

    PS Je sens peu à peu d’autres prises de conscience autour de moi.

    Marie-Pascale > Message du 07/10/12 20:24 > De : « Raymond Barbry » > A : schabaillie.legal@wanadoo.fr > Copie à : > Objet : [Nouvel article] La méditation à l’école. > >WordPress.com rbarbry posted: « L’INREES vient de mettre en ligne un article qui traite de la méditation à l’école. Cet article réalisé Audrey Mouge présente un accompagnement d’équipe pédagogique que je forme à l’exploitation des outils de la pleine conscience dans le but d »

    • Voici quelques exemples de situations qui peuvent être intégrées dans le cadre de cours. Ce sont des situations que j’exploite, moi même, avec des adolescents ou des adultes. Il n’y a rien de révolutionnaire. Ce sont des pratiques connues depuis bien longtemps. Ce qui compte c’est de les systématiser, d’en faire une routine pédagogique qui va apprendre aux élèves à être dans la présence à soi et aux autres et de ce fait à être dans l’attention.
      Dans le cadre de l’école et en dehors d’un temps spécifiquement consacré à de la méditation (pleine conscience), tels que des ateliers pour des volontaires en dehors des horaires obligatoires, je suis favorable à des temps courts de méditation. En voici quelques exemples qui peuvent être répétés systématiquement à chaque cours en début ou en fin :
      Après un rappel de la position assise sur la chaise ou au sol (rappel de la position de base),
      – Se mettre à l’écoute des sons. Je répète régulièrement : si des pensées arrivent vous les acceptez et vous revenez sur la perception des sons. Cette consigne est rappelée plusieurs fois pendant le temps de pratique qui peut être court (1mn, 2mn voire 3mn).
      – Faire une liste des différentes parties du corps que l’enseignant verbalise en donnant la consigne suivante : Vous acceptez les sensations qui viennent de cette partie du corps..il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises sensations. (durée un peu plus longue…5mn est un minimum).
      – Se centrer sur la respiration avec les consignes suivantes : vous êtes présent à votre respiration, vous la laissez être, vous ne la forcez pas…puis, vous essayez de percevoir le temps d’arrêt très bref entre la fin de l’expiration et celui de l’inspiration…etc…(le temps peut être court de 1mn à 3mn).

      Dans une pratique d’enseignant que j’ai encore pour quelques heures par semaine (professeur d’EPS), je systématise dans mes cours ces temps de pleine conscience (en début, à la fin et voire au milieu). Cette discipline d’enseignement se prête aisément à la mise en place de temps de pleine conscience. Les élèves l’acceptent volontiers et sont en demande les jours où je ne peux le proposer (conditions atmosphériques…). Comme toute pratique pédagogique, la conviction qu’à l’enseignant est prépondérante. C’est la force de l’intention. Dans le cadre de cette approche, elle ne s’improvise pas. cela signifie que l’enseignant doit en avoir une pratique pour lui même. Il a intégré cette manière d’être.

  2. Intéressant! J’ai hâte d’avoir le retour des élèves.

    • Je ferai le point quant aux effets de cette expérimentation de temps de pleine conscience menée actuellement. Des temps de suivi des enseignants qui mettent en pratique vont être mis en place.

  3. poisson jacqueline

    quelle est la différence entre votre méthode et la méditation vipassana ?
    Merci à vous. de kikipicoti6@gmail.com

    • La méthode que j’exploite est en droite ligne liée aux travaux de Jon Kabat Zinn, de Thich Nath Hanh, de Fabrice Midal. Ils sont pour moi en droite ligne dans la démarche Vipassana qui selon le site francophone Vipassana, signifie voir les choses telles qu’elles sont réellement, est une des plus anciennes techniques de méditation de l’Inde. Elle a été redécouverte par le Bouddha Gautama il y a plus de 2500 ans qu’il a enseignée en tant que remède universel à des maux universels, c’est-à-dire un Art de Vivre.

      Cette technique non sectaire vise à l’éradication totale des impuretés mentales et le bonheur suprême de la totale libération qui en résulte. Guérir, non pas seulement soigner les maladies physiques mais guérir l’homme de toutes ses souffrance en constitue le but.

      Vipassana est un moyen de se transformer soi-même à travers l’observation de soi-même. Cela repose sur la relation profonde entre l’esprit et le corps, qui peut-être directement expérimentée par l’attention disciplinée portée aux sensations physiques qui constituent la vie du corps. Celles-ci agissent et conditionnent continuellement la vie de l’esprit et réciproquement. C’est ce voyage fondé sur l’observation, sur l’exploration des racines communes de l’esprit et du corps qui dissout les impuretés mentales, pour acquérir un esprit équilibré, rempli d’amour et de compassion.

      Les lois scientifiques qui régissent nos pensées, émotions, jugements et sensations deviennent claires. A travers l’expérience directe, on comprend peu-à-peu comment chacun progresse ou régresse, comment chacun produit de la souffrance ou bien se libère de la souffrance. Il en résulte une vie plus consciente, plus lucide, avec plus de maîtrise et de paix.

  4. I was recommended this website by means of my cousin. I am not sure whether or not this put up is written by means of him as no one else understand such unique about my trouble. You’re wonderful! Thank you!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s