La confiance en soi, l’estime de soi, c’est quoi ? Comment les développer et les entretenir ?

C’est dans la cadre d’une soirée de l’école des parents de l’Institut de Genech (France-Nord) que nous avons abordée avec les parents d’élèves cette question. Voici les grands points de cette soirée.

raymondbarbry150

Qu’est-ce que la confiance en soi ? C’est être capable de se fier à soi-même. « J’ai au cours de ma vie rencontré des situations inattendues et j’ai su surmonter les obstacles. J’ai conscience que je vais y arriver, que je vais m’en sortir ».

Qu’est-ce que l’estime de soi ? C’est la valeur que je m’accorde. C’est s’accepter avec ses forces et ses vulnérabilités.

Confiance en soi et estime de soi, les deux faces d’une même pièce. En agissant sur l’une, j’agis l’autre. Les études les plus récentes montrent que plus une personne sait se considérer, se régénérer et prendre soin d’elle même, plus elle est efficace, enjouée et ouverte aux autres. La confiance en soi et l’estime de soi développent l’altruisme.

Une intention éducative pour les parents et les éducateurs, accompagner les jeunes à la prise de conscience de :

– ce qu’ils font et réussissent,

– de l’acceptation des difficultés qu’ils rencontrent,

Des principes fondamentaux à acquérir tels que :

– Je tourne mon regard vers mes réussites petites ou grandes. « C’est génial de réussir ce que je croyais impossible ».

– Je conscientise mes expériences de réussite avec toutes les sensations que j’ai mémorisées, tels que : les ressentis physiques, les émotions, les odeurs etc…

– Je me méfie des états de stress constant, voire de surstress.

– Je me fixe des rendez-vous avec moi-même.

– J’inscris sur mon agenda ce que je vais faire.

– Je me réjouis de ce que je vais faire.

Apprendre à visualiser en imaginant des scénarios positifs sur les situations futures.

– Je visualise la situation.

– Je mets tous les atouts de mon côté.

– J’identifie ce sur quoi je peux agir.

– J’accepte l’incertitude.

– Je reconnais les compétences qui sont les miennes.

Écouter ses besoins.

– Je les identifie.

– je les verbalise.

– je les exprime.

– Je ne fais pas passer systématiquement les autres avant moi.

– J’accepte d’être aussi important que les autres et je donne mon point de vue, même s’il est minoritaire.

Prendre de la distance avec les jugements et les médisances.

– Je prends de la distance en cas de jugement par autrui ou de remarque désobligeante.

– Je me distancie des médisances en n’y prêtant pas attention, en ne les alimentant pas. J’apprends à garder ma dignité.

L’édifice de la confiance en soi et de l’estime de soi se construit brique par brique.

– J’applaudis mes dons et aptitudes.

– Je constate les avancées et je m’en étonne : « Je ne me croyais pas capable et pourtant, je l’ai fait, j’ai franchi le cap ! »

Lors de la prochaine rencontre nous aborderons la question de l’image de soi.

Article réalisé le 19 février 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s