Principes de vie pour maintenir un état intérieur de jeunesse !

La jeunesse est d’abord un état d’être. Ce n’est pas une question d’âge. Il y a des jeunes déjà vieux et des vieux plein de jeunesse ! Pour être et rester « jeune » il importe de savoir se renouveler, changer, évoluer, mourir à ce que l’on était et renaître différent et cela en acceptant les remises en cause profonde. Rester jeune n’est pas une question de physique, d’apparence. C’est un peu mourir chaque soir pour renaître chaque matin, à la fois le même et sans cesse différent.

Résultat de recherche d'images pour "alpinistes"

Il y a dans l’idée de jeunesse, la spontanéité de la force de vie qui jaillit. C’est le moment de l’insouciance, de l’audace, de l’énergie, de la découverte, des apprentissages, des projets et de la réalisation de notre potentiel. Mais comment maintenir cette dynamique alors que nous sommes confrontés à notre finitude et à l’impermanence ? Comment accepter cela ?

Si l’on sait être attentif à l’instant présent, la dimension sacrée du principe d’éternité peut se révéler. Faire cette expérience nous permet de comprendre que seul le présent est essentiel. Le passé est dépassé et le futur n’est souvent qu’une projection de nos pensées

Notre corps physique est confronté à la transformation, pour l’accepter et maintenir voire développer cet esprit de vitalité intérieure voici quelques principes d’une discipline de vie qui s’apprennent :

– Avoir une pratique physique et marcher, courir en pleine nature.

– Manger peu et sainement.

– Vivre dans des endroits peu touchés par la pollution.

– Dormir et être ouvert aux rêves.

– Faire le choix intentionnel d’être heureux et d’avoir du plaisir à vivre.

– Être conscient de ses pensées et les maîtriser.

– Développer des pensées positives.

– Reconnaître ses angoisses, ses peurs, son surstress pour les réguler et les dépasser.

– Apprendre à contrôler ses émotions pour être en paix avec soi-même.

– Communiquer, partager et aimer au sens inconditionnel.

– Développer notre aptitude aux changements.

Ces principes, qui définissent un art de vivre, participent à donner du sens à nos engagements, à nos actions.

Les pratiques méditatives, les pratiques dites de pleine conscience, les temps de silence, les pratiques physiques sportives ou artistiques, les temps d’échanges et de partage participent au développement de cet état d’esprit.

Article réalisé par Raymond Barbry, le 16 mai 2015.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s