L’attention, un des piliers du bien être selon Richard Davidson

Dans un article récent publié par rezozen, il est demandé à Richard Davidson, ce célèbre neuroscientifique américain connu pour ses recherches sur le cerveau des méditants, de parler des quatre constituants du bien-être tels que la science les a identifiés.

Résultat de recherche d'images pour "richard davidson"

Ces quatre piliers seraient selon lui : la résilience, la manière de voir la vie, l’attention et la générosité.

Voici ce qu’il dit de l’attention : « Le troisième pilier du bien être peut vous surprendre : il s’agit de l’attention. L’un des plus importants papiers publié  sur le sujet, il y a plusieurs années par un groupe de psychologues sociaux d’Harvard s’intitulait : « Un esprit vagabond est un esprit malheureux ». Lors de cette étude, les chercheurs avaient utilisé des smartphones pour interroger à distance les participants alors qu’ils étaient plongés dans leur vie quotidienne. Trois questions leur étaient posées :

  • Que faites vous maintenant ?
  • Votre esprit est il concentré sur quelque chose que vous êtes en train de faire ou sur autre chose ?
  • Etes vous heureux ou pas ?

Parmi un large groupe d’adultes américains, les chercheurs ont calculé que ces personnes passaient en moyenne 47 % de leur vie éveillée,  dans un état  de distraction sans faire attention à ce qu’ils faisaient !

La qualité d’attention est tellement fondamentale que le grand psychologue et philosophe américain William James dans son œuvre en deux volumes Les principes de la psychologie, consacre tout un chapitre à l’attention. Il explique que la capacité de faire volontairement appel à son attention le plus souvent possible est fondamentale pour façonner la capacité de jugement, le caractère et la volonté. Et il continue en affirmant qu’une éducation qui aiguiserait l’attention serait l’éducation par excellence. Mais pour lui, il est plus facile de poser cet idéal que de donner des directions pratiques pour le suivre. Aujourd’hui, nous disposons de telles pratiques d’éducation à l’attention.  Je pense que si en son temps, James avait pu avoir connaissance des pratiques contemplatives, il aurait instantanément vu en elles des moyens pertinents pour une éducation à l’attention. »

Selon son approche et celle du réseau mind and life, le bien être s’apprend. Il serait comme une méta compétence qui s’acquiert par entraînement, tout comme le sportif va s’entraîner tous les jours, nous pouvons tout un chacun apprendre à développer son attention par un entraînement quotidien et nous connaissons maintenant les outils, les pratiques de pleine conscience ou pleine attention y participent. Ce que nous percevions intuitivement depuis de longue date et maintenant validé au plan scientifique.

Pour consulter la totalité de l’article allait sur le lien suivant : http://www.rezozen.com/articles/fiche/195/Le-bien-etre-se-met-en-quatre-par-Richard-Davidson
Raymond Barbry

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s