Bilan d’une année d’intervention sur les pratiques de pleine attention à l’école.

Ce que nous avions annoncé lors d’un entretien avec une journaliste de l’INREES (Audrey Mouge) il y a de cela maintenant six ans se concrétise dans le système éducatif français officiel (public comme privé sous contrat), à savoir que proposer des temps de méditation (pleine attention) est de plus en plus accepté, toléré, voire réclamé.

Voir le lien avec l’article publié en 2012  http://www.inrees.com/articles/Mediter-a-l-ecole/

Illustration de la vidéo

La pleine attention, aussi appelée, méditation de pleine conscience, englobe de mon point de vue toutes les pratiques qui ont la même visée, à savoir apprendre à être dans l’attention au moment présent tel qu’il est. C’est ainsi que nous pouvons y associer d’autres méthodes qui ont les mêmes racines et visent le même but, développer la conscience de soi (le corps, les émotions, les pensées) pour être en conscience de l’autre et ainsi entrer dans la conscience de l’environnement.

Parmi toutes les pratiques de pleine attention, nous pouvons lister les méthodes ou approches suivantes : la méthode Vittoz, la gestion mentale, la sophrologie, la relaxation, la méditation de pleine conscience, le yoga….

L’année scolaire qui vient de s’écouler a été caractérisée par une demande exponentielle sur cette thématique de l’attention-concentration et du bien être à l’école. Les effets de ces pratiques sont de plus en plus reconnues, validées et acceptées alors qu’elles n’apparaissent pas explicitement dans les programmes officiels. Cependant des rencontres et des échanges avec des responsables institutionnels montrent que des avancées sont bien réelles et qu’il devient possible explicitement de s’engager dans cette voie pour d’une part développer les capacités attentionnelles des enfants, des pré-ados, des ados et des jeunes et favoriser un mieux être pour tous dans les établissements scolaires.

En chiffre sur cette année scolaire pour cette thématique et sur les régions suivantes, Hauts de France, Grand Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie, ce sont plus de 1500 personnes de formées ou informées ou sensibilisées (enseignement public et privé sous contrat)  :

  • Formations en interne dans les établissements pour des équipes pédagogiques.
  • Formations dans le cadre des plans de formation continue pour enseignants volontaires.
  • Formation pour des parents.
  • Conférences pour des parents dans le cadre des associations de parents d’élèves.
  • Conférences pour des enseignants et du personnel éducatif.

Depuis sept ans que je propose et développe à titre personnel cette approche, ce sont plus de 5000 personnes de formées, sensibilisées. Il en est de même pour les personnes, associations, organismes de formation qui œuvrent et développent cette même thématique.

Raymond Barbry le 18 juillet 2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s