Un prof heureux peut changer le monde !

Dans la suite du témoignage de l’article précédent, portant sur une enseignante heureuse, Elsa Karamucki, qui explicite les effets et bienfaits dans la durée des pratiques de pleine conscience dans sa classe, dans l’établissement et dans le réseau d’établissements, voici la présentation d’un livre que nous attendions en France depuis sa sortie en 2017 en Grande Bretagne sous le titre « Happy teachers change the world ».

Résultat de recherche d'images pour "un prof heureux peut changer le monde"

Ce livre coécrit par Thich Nhat Hanh et Katherine Weare est la présentation de plus de dix années d’expérimentation des pratiques de pleine conscience en contexte éducatif.  C’est un retour au base des pratiques de pleine conscience et du sens à y apporter.

Il vient en complément de tous les ouvrages, articles et reportages déjà parus sur cette question. A ce sujet nous remettons un lien avec le reportage réalisé en 2017 par Olivia Sinet de l’INREES, dans une école rurale des Hauts de France,

Quatrième de couverture de « Un prof heureux peut changer l’école »

Un livre événement : le premier manuel de méditation destiné aux enseignants et appliqué au milieu éducatif.

Dans une société en perpétuelle mutation, où tout va de plus en plus vite, l’enseignement et l’éducation sont devenus des enjeux cruciaux. Comment transmettre ? Commet aider les nouvelles générations à transformer le monde de demain ?

A ces défis colossaux, la pratique de la pleine conscience apporte une réponse à la fois simple et précieuse.

Pensé par Thich Nhat Hanh, le grand maître du bouddhisme, et les éducateurs du village des Pruniers, composé d’exercices de méditation facile à suivre, de conseils, de propositions d’activités, ce manuel guidera les enseignants dans leur pratique de la pleine conscience, au sein de leur propre vie mais aussi dans leur classe auprès de leurs élèves.

Lumineux et inspirant, cet ouvrage ouvre la voie vers une éducation bienveillante et heureuse, et vers un monde meilleur.

Tich Nhat Hanh a œuvré toute sa vie pour la paix et la réconciliation, un travail qui lui a valu d’être proposé pour le prix Nobel de la paix par Martin Luther King. Il a fondé en France le village des Pruniers (Dordogne) et a été un des premiers a faire connaître au public les pratiques de pleine conscience.

Katherine Weare est professeur à l’Université de Southampton. ses travaux sur la pratique de pleine conscience à l’école et auprès des jeunes sont internationalement reconnus.  Elle participe à e nombreux projets, dont le UK Mindfulness in School Project.

Raymond Barbry, le 28 août 2018.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s