La bienveillance, la coopération dans l’équipe, dans la classe et dans l’établissement

Ci joint un résumé d’une intervention réalisée auprès d’une équipe pédagogique d’un regroupement d’écoles maternelles et primaires de Lambersart (Haut de France).

Résultat de recherche d'images pour "bienveillance"

Vous avez dit, bienveillance : « Porter sur autrui un regard aimant, compréhensif, sans jugement, en souhaitant qu’il se sente bien, et en y veillant »

Vous avez dit coopération : « Action de participer à une œuvre commune »

Les idées prioritaires développées et apportées.

1. D’abord la bienveillance envers soi.  En effet, comment être bienveillant envers les autres, si je ne peux me l’appliquer ! Cette bienveillance envers soi, se développe, s’acquiert et s’entretient par toutes les pratiques qui visent  au développement de notre intériorité et participent à la pleine attention, la pleine présence et la pleine conscience à soi.

2. La bienveillance comme le bien être, s’apprend.  Il y a à avoir une intention et une volonté à être dans la bienveillance. Il en est de même pour le bien être et le bonheur. Je peux de moi même décider d’apprécier toutes ces choses simples qui m’arrivent et qui me procurent des moments de joie, et ce malgré les moments désagréables qui ne manquent pas d’arriver !

3. Identifier, reconnaître et accepter ses qualités et forces. Cet aspect est d’autant plus déterminant que la plupart des enseignants n’ont pas été formés et éduqués à identifier leurs qualités. Ils ont appris en formation initiale, à prioritairement identifier ce qui n’allait pas dans leurs actions, ceci dans l’intention d’améliorer l’acte d’enseigner. Mais comment peut-on donner le meilleur de soi, si nous sommes dans l’incapacité d’identifier nos forces et qualités ?

4. Éloge de la fragilité. Nos fragilités ne sont pas des handicaps mais des forces. Cette idée peut paraître paradoxale à bien des égards dans un contexte sociétal qui fait la chasse à la fragilité, à la faiblesse, aux imperfections. Il y a une injonction dans notre époque hyper-moderne à la perfection, au parfait, au contrôle, à la maîtrise ! Mais justement ce qui nous rend authentiquement humain, c’est tout le contraire. Alors, oui, la conscience, l’acceptation, la reconnaissance de nos fragilités témoignent de notre richesse !

5. Les découvertes en sciences de ces trente dernières années, montrent que travailler, s’entraîner à la bienveillance modifient notre santé, notre cerveau. De plus en plus de découvertes dans les sciences de pointe  (sciences cognitives et de l’esprit, neurosciences, épigénétique, physique quantique, biologie, psychologie, collapsologie….)  confirment les intuitions des grands penseurs (philosophes, mystiques, spirituels, scientifiques…). Être dans une intention de conscience et de présence  à soi, aux autres et à l’environnement favorisent le mieux être biologique, psychologique, social, environnemental !

6. La coopération caractéristique du vivant. Peut être l’une des ruptures fondamentales quant à la compréhension du vivant sur notre planète. Nous avons été au plan culturel et éducatif conditionnés à l’idée que la compétition était la caractéristique de la vie. Les espèces se développant et se maintenant parce qu’entrant en compétition entre elles. Nous avons érigé  cette idée en principe de base de notre compréhension du monde et en avons fait un des fondamentaux de l’éducation. Or, nous avons aujourd’hui que cette idée est à nuancer voire est erronée !  La collaboration est aussi un principe du vivant au sein d’une espèce et même entre espèces.

7. La bienveillance est exigence ! La bienveillance (comme la gentillesse) en éducation est souvent associée dans la plupart des représentations au laisser-faire et au laxisme. Or, in fine, c’est tout le contraire en contexte éducatif. C’est justement parce que l’adulte est dans la bienveillance vis à vis de l’enfant et du jeune, qu’il va poser des cadres éducatifs structurants, voire frustrants !

Et si la bienveillance à soi, aux autres et à l’environnement devenait une des priorités éducatives de notre époque !

 

Raymond Barbry, le 20 septembre 2019

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s