Le bien être à l’école : utopie ou nécessité ? Journée d’étude à l’Ifp de Lille le 30 janvier.

C’est en partenariat avec l’Ifp des Hauts de France que l’AGEPS-Raymond Barbry en collaboration avec Christelle Ringeval (CPE et sophrologue) et Anne Marie Davière (infirmière scolaire) propose une journée d’étude sur le bien être à l’école pour les enseignants et le personnel des collèges et lycées.

Résultat de recherche d'images pour "travail en équipe des enseignants"

Le contexte actuel tant de la société que de l’école française montre à quel point l’idée du bien être et du bien vivre ensemble est devenue prioritaire.

Faire classe aujourd’hui réclame de plus en plus d’énergie psychique. Les incidents critiques, les tensions et les conflits se multiplient. Certes ce ne sont pas en soi, des faits graves, mais une tension constante s’installe. Les comportements de base nécessaires au vivre ensemble ne sont pas acquis pour une partie de plus en plus grandissante d’élèves, de plus ils sont fatigués, agacés. Ils sont une « caisse de résonance » de notre contexte sociétal. Le fonctionnement et l’organisation « classiques » de la classe et de l’école ne facilitent pas le mieux être tant des jeunes que des adultes en charge de leur formation. Or, dans les textes officiels récents il est bien stipulé que la dimension des compétences relationnelles est à caractère prioritaire.

Et si le bien être des élèves passait d’abord par une prise en compte du bien être des adultes en charge de leur éducation ? C’est à ce changement de posture que vous invite cette journée, penser les conditions d’un mieux être professionnel des enseignants et éducateurs pour un mieux être des jeunes.

Les objectifs de la journée :

  • Connaître les aspects fondamentaux du bien être qui n’est pas un état constant, mais passager ; et en quoi il est déterminant dans l’apprentissage du jeune et l’efficience professionnelle de l’enseignant.
  • Intégrer les déterminants du bien être et du bien vivre ensemble dans une organisation humaine, ici en l’occurrence l’école : les trois déterminants ou fondamentaux ont été identifiés  : la relation à soi, la relation aux autres et la relation à l’environnement.
  • Identifier ce qui favorise ou freine le développement du bien être et du bien vivre ensemble dans un établissement scolaire, et agir sur des éléments tels que : l’espace/temps scolaire (rythme, temporalité….), l’évaluation, l’éducation émotionnelle, les temps de calme, les temps de débat, le travail collaboratif, la collaboration entre enseignants….

Organisation de la journée :

Matin : Conférence par Raymond Barbry

Le bien être à l’école : utopie ou nécessité ?

Comment penser les conditions d’un mieux-être professionnel des enseignants et éducateurs ?

Après-midi, trois ateliers :

Atelier 1 : Le développement et le renforcement
des compétences psychos-sociales, fondement de
l’épanouissement individuel et du bien vivre
ensemble.
Animation par Christelle Ringeval (CPE et sophrologue)
Atelier 2: Pleine-attention /méditation–pour les
enseignants et le personnel d’un établissement
scolaire.
Animation par Anne Marie Davière (infirmière scolaire)
Atelier 3 : Apprendre à réguler le stress professionnel, ou comment ne pas passer en sur-stress.
Animation par Raymond Barbry (formateur-coach-préparateur mental).
Raymond Barbry le 22 janvier 2019.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s