Télé enseignement et enseignement à distance….STOP ! (on se calme…..)

De partout, en France  mais aussi chez nos voisins,  monte un ras le bol et une incapacité de plus en plus grande à suivre les rythmes de travail imposés par les systèmes éducatifs en cette période de confinement et de fermeture des établissements scolaires.

Cet article s’appuie en partie sur ceux parus dans le journal suisse « Le Temps ».

Cette période de confinement sera un marathon.

A l’annonce de la fermeture des établissements scolaires le vendredi 13 mars, poussés par leur hiérarchie respectifs, les enseignants ont multiplié les initiatives, faisant souvent preuve d’un enthousiasme admirable et d’une incroyable inventivité. Mais l’enseignement à distance ne s’improvise pas. Peu de choses étaient prêtes au moment où l’épidémie a frappé. Pris de court, tout le monde est parti dans tous les sens. Déjà ébranlées, les familles se sont retrouvées submergées par les demandes du monde enseignant ».

STOP….ON SE CALME ! « Il est temps de tirer le frein à main, de stopper cette machine qui s’est emballée. Continuer ainsi provoquera de la casse et laissera beaucoup d’enfants sur le bas-côté, entre autres ceux qui rencontrent des difficultés d’apprentissage ou ceux dont les parents ne peuvent pas assurer le suivi des cours.

Des enfants et des jeunes confrontés au drame…

Il faut prendre conscience que, dans cette crise sanitaire sans précédent, nous n’avons pas encore franchi le milieu du gué. Ces prochaines semaines, beaucoup d’enfants, d’ado et de jeunes verront des membres de leur famille tomber malades, être isolés en quarantaine, parfois hospitalisés aux soins intensifs. Certains seront confrontés à la mort de proches. Sans oublier les difficultés économiques que devront affronter bon nombre de leurs parents, entre menace de chômage ou de faillite, fragilisant des familles entières.

Revenir à l’essentiel….BASTA, les programmes !

C’est tout le rythme de la société qu’il faut réduire. Le système scolaire doit lui aussi réduire le rythme. L’école doit poser ses priorités, garder le lien avec les élèves, s’assurer qu’ils vont bien, les aider à structurer leurs journées dans un quotidien où tous leurs repères ont disparu et les accompagner le mieux possible tout au long de cette épreuve. Il ne faut pas avoir peur de mettre le programme entre parenthèses. Faisons confiance à nos enfants, et à leurs enseignants: le retard sera rattrapé lorsque la vie pourra reprendre son cours normal. Et concentrons-nous sur l’essentiel.

Des préconisations en matière de temps de travail quotidien pour les élèves :

Par exemple en Suisse dans le canton de Neuchâtel  ont été imposées les repères suivants :

  • une heure au 1er cycle (primaire),
  • deux heures au 2e cycle (collège)
  • trois heures au 3e cycle (lycée).

Les données de la première semaine de confinement en France nous donnent des pratiques d’enseignement à distance qui imposent des temps de travail  égaux si ce n’est supérieur au temps passé à l’école avant le confinement !

STOP aux évaluations !

Parmi les mesures prises, en Suisse, il a été décide de proscrire toute évaluation durant le confinement. Il en est de même au Canada et en Angleterre.

A méditer pour la France ! Des chefs d’établissements demandent aux enseignants de noter les travaux des élèves durant cette phase de confinement !

Annulation des épreuves certificatives (fin de cycle d’enseignement)

Les épreuves certificatives sont annulées dans de plus en plus de pays. La Suisse rejoint l’Angleterre, la Canada. Les critères de promotion et d’orientation seront aménagés.

Dans l’attente et le besoin d’une  prise de position claire de nos responsables français (ministère de l’EN, rectorat, SGEC).

Nous savons que nous partons pour une longue période de confinement avec comme conséquence pour le système éducatif une fin d’année scolaire totalement chamboulée. Les rythmes de vie des enfants, des ados, des jeunes, des enseignants sont bousculés et transformés pour une période de plusieurs semaines voire mois. Penser que nous allons reprendre comme si de rien n’était est une illusion !

Raymond Barbry, le 25 mars 2020

 

 

2 réponses à “Télé enseignement et enseignement à distance….STOP ! (on se calme…..)

  1. Bonjour !
    Oui et non… se calmer pour éviter n’importe quoi et se mettre une pression inutile, oui et oui… mais de là à prendre exemple sur 1h par jour, bof… j’ai plutôt opté pour des découpages en 50 minutes, au total environ 5h sur la journée, avec de bonnes pauses, me permettant de télétravailler. J’ai disposé un espace avec table pour être plutôt en open Space qu’avoir les enfants isolés dans leur chambre, mais ils y vont pour certaines activités. Certains moments concernent la lecture de sciences et vie par exemple. Structurer la journée, donner un minimum d’objectifs « suffisants », avancer. Frein à main et 1h en cible, bof donc… malheureusement la vie n’est pas égalitaire, il vaut mieux justement travailler sur l’apprentissage de l’autonomie et la capacité de développement personnel que d’attendre et de niveler nécessairement de cette manière. Car malheureusement la vie plus tard sera forcément, quoiqu’on en dise, en comparaison avec les autres. Et sans être dans le meilleur gagne ni dans le marche ou crève, il faudra savoir s’en sortir à un moment. Et si le monde devient enfin plus humaniste, c’est tout de même vertueux et donne le goût de la découverte, musicale par exemple.

    • Merci de votre retour…Cet article et les deux précédents étaient là pour mettre en avant les dérives et notamment la manière dont au plan institutionnel les choses étaient mises en œuvre.
      Pour exemplifier, par ailleurs étant aussi entraîneur de sportif (lycéens et étudiants), j’ai posé comme cadre de journée pour le mois qui vient :
      « Voici ce que pourrait être le cadre global de vos journées / ce n’est qu’un exemple..et nous savons que vous adapterez au mieux :
      – Lever entre 7h30 et 8h30 / Pas plus tard ! 5mn de cohérence cardiaque ou méditation (se centrer sur sa respiration au lever)
      – Marche ou course lente (20mn)
      – Petit déjeuner 8h30-9h00
      – Travail scolaire 9h30-11h00
      – Entraînement 1 – 11h00-12h00 (activité physique)
      – Déjeuner de 12h30 à 13h30.
      – Micro-sieste 15mn ou relaxation ou méditation.
      – Travail scolaire 14h00 à 16h00
      – Détente-culture 16h00 à 17h00.
      – Entraînement 2 – 17h00 à 18h00 (activité physique)
      – Douche/relaxation 18h30-19h30
      – Repas du soir 19h30-20h30
      – Détente-culture 20h30-22h30-23h00
      – Dodo 22h30-23h00

      L’important, éviter la sédentarité !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :