Archives de Tag: concentration optimale

Où votre esprit va, tout suit ! De la nécessité de développer la concentration optimale..

Cet article est inspiré des travaux et de l’expérience d’un collègue américain,Terry Orlick, spécialiste mondialement reconnu en psychologie sportive. Il a conseillé de nombreux sportifs au plus haut niveau international et dans de multiples spécialités sportives. Une de ses priorités en matière de préparation mentale consiste à développer la connexion concentrée ou concentration optimale ou pleine attention.

Résultat de recherche d'images pour "Emma devis athlète france"

Terry Orlick parle de connexion concentrée pour définir la concentration totale ou connexion ininterrompue entre deux choses. C’est l’exemple classique du chat qui poursuit la souris, de jeunes enfants qui jouent, ou d’un athlète qui est totalement dans son effort, plus rien ne compte alors !

Cette connexion concentrée, ciblée est certainement l’une des compétences les plus importantes dans la vie parce qu’elle affecte tout. Personnellement j’emploie le terme de « méta-compétence » quand je fais référence à ce qu’il appelle cet état optimal de concentration aussi appelé état de pleine attention. Elle est déterminante pour l’apprentissage, pour la performance, pour nos relations humaines. C’est parce que nous sommes capable d’être dans cet état de concentration que nous pouvons donner le meilleur de nous et que tout peut devenir possible. C’est souvent la différence entre une grande et une petite performance en matière sportive, entre vivre pleinement notre vie et juste glisser d’un jour au suivant. De nombreuses opportunités sont perdues parce que les personnes sont présentes physiquement, mais absentes mentalement. Elles ne peuvent pas profiter des possibilités d’apprentissage, des possibilités de performance et des possibilités de relations, de vivre les joies simples de tous les jours parce que la connexion (leur présence) à la situation est absente.

Tout est dans la concentration – dans la vie et dans les poursuites de performance. Une concentration positive canalise notre engagement en une série d’actions positives, ce qui nous permet d’aller vers notre excellence dans notre engagement. Ce niveau de concentration nous libère de tout ce qui est inutile et nous connecte à notre expérience dans l’instant (être dans le moment présent). C’est un état d’esprit où rien n’existe en dehors de ce dans quoi nous sommes engagés ou de ce que nous vivons à ce moment là.

La base de la préparation mentale est le développement de cette concentration optimale. La qualité de notre concentration va affecter chaque apprentissage, chaque performance et chaque relation. Elle détermine le rythme et la qualité de l’apprentissage, la qualité de la performance et la qualité de la vie. En étant capable de guider notre connexion concentrée de manière positive (concentration optimale), nous pouvons mieux contrôler l’intensité, la direction, la durée, la constance et le joie de nos expériences, de nos actions.

Résultat de recherche d'images pour "archer tir à l'arc"

Le témoignage d’un archer plusieurs fois champion du monde décrit bien cet état de concentration optimale. L’objectif d’un archer de classe mondiale est de frapper le centre de la cible à chaque flèche. Il s’entraîne à trouver le milieu du milieu, de voir un seul centre. Dans cet état de concentration totale, l’archer ne connaît aucune distraction. Il tire chaque flèche comme une entité distincte, en se concentrant pleinement pendant la courte période nécessaire pour libérer le coup. Les périodes entre chaque tir sont des moments de relâchement, dans lequel toutes les tensions, musculaires et mentales sont dissipées et l’esprit est libéré de la dernière flèche et se prépare pour la prochaine. « Je bloque tout dans mon monde, sauf moi et ma cible. L’arc devient un prolongement de moi-même. Toute l’attention se concentre sur le centre de la cible. A ce moment-là, c’est tout ce que je vois, entends, ressens. Avec l’arc tendu et ma vision sur la cible, un scan rapide du corps peut me dire si quelque chose n’est pas bon. Si tout semble bon, je maintiens tout simplement ma concentration et laisse la flèche partir. Elle trouvera la cible. Si quelque chose n’est pas bon, je baisse l’arc et recommence ».

Quand un archer s’est entraîné pendant des années pour tirer une flèche au centre d’une cible, théoriquement, il doit être en mesure de réussir à chaque fois. Mais alors qu’est-ce qui l’empêche de faire cela ? Comme pour tout un chacun, ce sont les pensées parasites, celles qui nous distraient, et les inquiétudes souvent liés à des soucis extérieurs, des angoisses, des peurs. L’inquiétude est l’un des grands inhibiteurs de l’action et de la performance. Apprendre à réguler les effets de l’inquiétude est déterminant pour simplement vivre et profiter des moments tels qu’ils sont.

Apprendre à réguler les pensées parasites, s’apprend, même si nous ne sommes pas égaux en ce domaine. Il s’agit d’apprendre à réduire les effets des pensées liées aux attentes extérieures ou aux pensées d’échec possible. Lorsque nous nous concentrons sur l’étape à venir, comme l’archer la flèche suivante, et savons que nous continuerons à être une personne de valeur indépendamment des résultats, l’inquiétude empiétera moins sur notre performance ou notre vie. Notre concentration se fera plus naturellement.

Faire une priorité d’apprentissage de la concentration optimale dans tous les domaines de notre vie. C’est un processus interne qui se développe et s’acquiert par des entraînements quotidiens et l’intention d’être présent à l’expérience, au moment, à la situation telle qu’elle est. Une connexion concentrée ou concentration optimale est quelque chose que nous sentons et vivons dans notre esprit et notre corps. Cette pleine attention est quelque chose que les autres en notre présence peuvent sentir et parfois voir (posture, regard, présence). Sentir cette présence et cette connexion à la situation est source d’inspiration pour soi et pour les autres.

Raymond Barbry le 7 août 2018.