Equipe et Projet

Il est devenu banal de dire qu’une équipe est plus que le somme des éléments qui la constituent. Une équipe c’est de la vie, de la dynamique, du complexe, c’est à la fois solide et fragile.

L’expérience, d’une part de l’accompagnement des établissements scolaires du 1er et du 2nd degré depuis près de quinze ans, et d’autre part l’entraînement d’équipe de sportifs, dans un sport individuel se pratiquant en équipe (le cyclisme) pendant dix ans, m’a montré qu’une équipe se constitue et se consolide au regard d’un projet. C’est l’adhésion au projet des différents acteurs (sportifs, enseignants etc..) qui donne la dynamique positive, qui alimente la motivation,  qui permet aux acteurs de donner sens, qui développe les compétences.

Une équipe et un projet ont leur temporalité et leur dynamique propre. Chaque équipe est en soi unique. Il est illusoire de penser que la progression en terme d’efficience est linéaire. Elle est faite d’avancée, de rupture, de stagnation et de mort (au sens symbolique). Une équipe au même titre que la dynamique de vie est marquée par l’incertitude.

Ce qui freine la dynamique d’une équipe est rarement de l’ordre de organisationnel. C’est le jeu des acteurs et les inter-relations qui participent à la mise en place de la dynamique spécifique à chaque équipe.

Voici quelques indicateurs de relations saines au sein d’une équipe : Un pilote de projet clairement identifié et reconnu, un partage des tâches, une valorisation des acteurs de l’équipe, l’intention claire et explicite de la part du responsable de valoriser l’équipe (directeur, chef d’établissement, entraîneur, responsable de service, président….), des conflits posés, explicités et régulés (le conflit au sens de confrontation d’idées), une adhésion sur les valeurs, l’arrivée et le départ de nouveaux acteurs, une évaluation partagée et discutée (être capable de s’arrêter et de s’interroger sur l’organisation, sur les effets, sur les écarts entre le visé et le réalisé).

J’ai observé que ce qui freine la plus la dynamique d’une équipe et la réalisation d’un projet, voire met en situation d’échec l’équipe et le projet, est de l’ordre des relations toxiques entre les acteurs. Je pointe plus particulièrement  ce qui en psycho-sociologie est identifié comme  la manipulation ordinaire (voir à ce sujet le livre de Marie Andersen – la manipulation ordinaire / reconnaître les relations toxiques pour s’en protéger).

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s