Enseigner en pleine conscience.

La pleine conscience interroge les pratiques d’enseignement. Les enseignants et les chefs d’établissement, qui découvrent cette approche, sont à la fois intéressés pour leurs élèves, mais aussi pour eux mêmes.

Les demandes directes d’information et d’intervention se développent. Elles viennent prioritairement des acteurs de terrain (enseignants, chefs d’établissement). L’approche du métier par la pleine conscience n’est pas en opposition avec une approche professionnelle. Bien au contraire, plus les enseignants et les chefs d’établissement seront eux mêmes dans cette posture et mieux ils pourront assumer leur mission, et donc mieux leurs compétences professionnelles seront mises en valeur !

Faut il rappeler que l’approche pédagogique d’Antoine De La Garanderie (gestion mentale) se prête à la pleine conscience.

Mais qu’est ce que signifie enseigner en pleine conscience ? Est ce, uniquement, proposer des temps de pleine conscience (méditation, yoga, sophrologie, contemplation, temps de silence, etc.) dans le cadre des temps de classe ? Ou au delà de ces temps spécifiques ne serait ce pas une manière d’être dans la relation aux autres, au métier et à soi dans l’instant de la classe ?

Je propose un référentiel de l’enseignant en pleine conscience qui serait un complément de l’officiel ! C’est une autre approche du métier qui dépasse et va au delà des compétences techniques. Plutôt qu’un référentiel de compétences, je propose des principes, des intentions qui caractériseraient la posture d’un enseignement fait en pleine conscience.

Quelques principes caractéristique d’une posture d’enseignement en pleine conscience :

– Etre dans l’intention d’être présent à ce qui est, tel que cela est.

– Prendre et poser des temps réguliers de calme et de silence dans les temps de classe.

– Avoir une Pratique personnelle et régulière de pleine conscience.

– Tendre à l’authenticité et à la cohérence.

– Etre dans l’intention de l’écoute de soi et des autres.

– Etre dans l’acceptation de l’autre (l’enfant, le jeune, le collègue, le chef d’établissement, le parent…) tel qu’il est et non pas comme je voudrais qu’il soit.

– Lâcher prise sur les programmations, les programmes à finir à tout prix.

– Prendre de la distance dans le temps pédagogique avec la préparation  des séances (leçons, cours).

– Entrer dans la dynamique des projets en étant au clair sur la visée et souple sur le processus. Il s’agit d’accepter l’incertitude qui fait partie intégrante d’une dynamique de projet.

– Etre en vigilance quant au sentiment de culpabilité.

– Etre en vigilance quant au perfectionnisme.

– Accepter que les élèves ne puissent pas être tout le temps motivés pour les tâches scolaires.

– Etre dans l’acceptation de ce qui est, maintenant.

– Vivre en conscience l’état de « flux » lorsqu’il se présente dans le temps de classe.

– Prendre des temps de relecture de la journée.

– Pratiquer des temps d’analyse de pratique au sein même des établissements.

– Travailler à la conscience de ses points forts et de ses points faibles professionnels.

– Former et éduquer les élèves à l’éveil des sens.

– Sortir de la logique du contrôle pour le contrôle ou la dérive de l’évaluation.

C’est parce que l’enseignant tend à être dans cette posture qu’il va induire sur les élèves les effets d’une manière d’être au monde en pleine conscience. C’est  éduquer et former les enfants et les jeunes à l’acquisition de l’autonomie de la pensée et de la responsabilité de soi par l’intériorité. Faut il rappeler que c’est sur  cette base que se construisent les apprentissages ! C’est aussi de cette manière que se développe la dimension réflexive du métier.

4 réponses à “Enseigner en pleine conscience.

  1. Bravo pour cet article que j’ai plaisir à relayer sur ma revue de web sur la meditation de pleine conscience : http://www.scoop.it/t/la-pleine-conscience/
    Je partage cette citation du XIVè Dalai-Lama que vous connaissez peut-être : « Si, dès l’age de 8 ans, on enseignait la méditation,
    nous pourrions éliminer la violence dans le monde en une seule génération. »
    Belle soirée et bonne année 2013
    Guillaume Rodolphe

  2. Pingback: Enseigner en pleine conscience. | Raymond Barbry | La pleine Conscience | Scoop.it

  3. Pingback: Enseigner en pleine conscience. | Raymond Barbry | La méditation modifie durablement le fonctionnement du cerveau ... | Scoop.it

  4. Pingback: Enseigner en pleine conscience. | Psychologie relationnelle | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s