L’optimisme et le bien être s’apprennent……entretien avec Christophe André à l’inrees

A lire sur l’inress l’entretien avec Christophe André….Et si le bonheur dépendait d’abord de nous ? Peut on apprendre à être dans une vision optimiste du monde et de soi ? Apprendre à voir le verre à moitié plein plutôt que le verre à moité vide, un défi éducatif !

Résultat de recherche d'images pour "christophe andré"

 

Le bonheur est notre outil principal de survie, notre nourriture. Sans lui, on est cuit. Si l’on n’a pas la possibilité de ressentir régulièrement des petits instants de bonheur, on ne va plus voir la vie que comme une succession de souffrances à l’issue desquelles on meurt. C’est comme ça que les déprimés voient la vie : ils ne délirent pas, mais ne voient que les problèmes, et ne distinguent plus les moments de pause, de plaisir. Or, ces petits fragments existent toujours, et donnent une force considérable, même si l’instant d’après l’adversité est de nouveau là. Plus l’adversité est grande, plus les bribes de bonheur, même minuscules, vont devenir décisives. Si l’on parvient à les voir, à garder son attention et sa conscience sur ces instants, il semble que ça soit un puissant outil de survie.

http://www.inrees.com/articles/Christophe-Andre-optimiste-effort/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s